Un « gendarme » Dagari

10 mai 2020

Non, ce n’est pas de l’art contemporain !

Ce « gendarme » nous interdisant le passage, le bras tendu, proviendrait de chez les Dagara (Dagari au singulier), Région de Diébougou, nord-ouest du Ghana, proches parents des Lobi. Les uns et les autres ont des forgerons très productifs. L’art du fer forgé est pratiqué en Afrique occidentale avec un savoir-faire doublé d’une inspiration prodigieuse.

Cette figure d’autel ou objet magique était sans doute enfoncée dans le mur d’un autel domestique (ou à l’intérieur d’une case). Son dynamisme et la grande souplesse du corps ont été obtenus par l’usage d’une tige de fer de section ronde. Le bras tendu pour barrer le passage aux forces malignes venues de la brousse s’avère, quant à lui, d’une grande fermeté.

Figure d’autel ou objet magique. XIXe – XXe siècle. Fer forgé. Ethnie Dagari. Région de Diébougou, nord-ouest du Ghana. Hauteur : 31 cm. Inv. : 1009-146
Photo Studio Ferrazzini-Bouchet. Musée Barbier-Mueller