Tête féminine

Tête féminine

Portait d’une femme encore jeune, comme le montrent ses joues pleines et son absence
de rides. Sa coiffure est aplatie sur le crâne, bouclée sur les côtés. Deux tresses spiralées
descendent devant les épaules. Ce genre de coiffure était à la mode sous le règne de
Claude (41-54 après J.-C.). La pièce a été arasée par derrière. Deux broches en fer
servaient à la suspension contre un mur, pour une exposition à l’air libre, si l’on en juge
par l’état de la surface.