Figure de cheval

Figure de cheval

Parmi les formes que l’art géométrique introduit dans ses formules avec le plus de faveur,
le cheval occupe une place privilégiée, qu’il s’agisse de statuettes indépendantes ou
d’éléments de décor appartenant à un trépied.

De tels chevaux ornaient souvent les monumentales anses
circulaires qui surmontaient élégamment le rebord des chaudrons produits par plusieurs
ateliers et offerts comme ex-voto dans les grands sanctuaires tels Delphes ou Olympie.

Ce cheval, avec sa tête à la fois fine et très allongée, se range parmi les exemplaires très stylisés de l’atelier d’Olympie.
L’artiste bronzier a su restituer la forme caractéristique du cheval en usant de schémas simples et réguliers.

Publ. : Schefold 1960, p. 126, 130 ; Rácz 1965 ; Zimmermann 1991, p. 63, 82-83.