Guerrier

Guerrier

Guerrier en position d’attaque. Dans son poing droit levé, il tenait une lance, coulée à part.
Un bouclier était passé à son bras gauche. Il porte un casque au panache gigantesque.

Les garde-joues sont relevées. La cuirasse comporte de larges épaulières. Elle est combinée
avec des lambrequins, qui forment comme une jupette, assez courte pour laisser voir le
pénis du guerrier. Des jambières ou cnémides couvrent ses genoux. Le torse de l’homme
est plat, seuls ses membres ont quelque plasticité, encore faut-il ne pas considérer le bras
gauche, que le bronzier a totalement négligé à cause du bouclier qui le dissimulait.

Le visage mince, au petit menton et aux gros yeux, a une expression sévère.
Les bronzes votifs de ce genre proviennent d’Ombrie méridionale, où l’on a reconnu un
« groupe de Todi ». L’exemplaire décrit ici pourrait être de la même main que celui du
musée d’Art et d’Histoire de Genève (inv. MF 1245), qui a servi de point de départ pour
reconstruire l’œuvre d’un « Maître de Genève ».

Publ. : Barbier 2000, p. 113 ; Zimmermann 1991, p. 132 et 133 (planche).