Récipient globulaire

Récipient globulaire

La décoration de ce récipient sphérique – probablement un pot à eau – offre une alternance de cercles concentriques peignés, marqués par des boutons et des spirales en relief. Les cercles et les spirales font partie d’un vaste répertoire de motifs sans cesse réassociés par les anciens potiers calabar pour donner une certaine dynamique aux surfaces statiques. L’auteur de cette pièce a fait preuve d’une grande sensibilité. Sur l’épaule du pot, des cercles concentriques imprimés en profondeur, comme provoqués par la pression exercée pour fixer les boutons, se propagent vers l’extérieur et s’évanouissent à la surface du récipient, telles des rides sur l’eau. Les cercles concentriques qui définissent le couvercle reprennent ce scénario. Un tenon central, si profondément enfoncé dans le couvercle qu’il semble lui avoir donné sa forme convexe, suggère que l’artiste a envisagé des concepts centrés sur la force, la résistance et la réactivité. En témoigne l’épaule du récipient, dont des spirales mettent fin à la paisible propagation des cercles pour introduire un nouveau rythme, où l’agitation n’a d’égal que l’asymétrie. Vues sous l’angle d’un motif central, les spirales font écho au profil du pot. Leur orientation dynamise toute la surface du récipient.