Pipe en forme de poisson-silure

Pipe en forme de poisson-silure

Ce foyer de pipe zoomorphe présente toutes les qualités formelles des sculptures en terre cuite réalisées par les artistes au service des royaumes des Grassfields camerounais. Les grandes pipes cérémonielles de la cour de Bamoum étaient constituées d’un foyer de terre cuite et d’une tuyère en métal ornés d’un bestiaire fabuleux. Cependant, le motif du poisson-silure n’appartient pas au vocabulaire iconographique de cette région. Il est en revanche l’un des symboles du puissant royaume de Benin au Nigeria, qui jusqu’à sa chute à la fin du XIXe siècle, fut le centre d’une extraordinaire émulation artistique. Ainsi, le poisson-silure était intimement lié aux origines mythologiques et aux pouvoirs surnaturels de l’Oba, le souverain du royaume. Il en incarnait le pouvoir, la richesse et la férocité. Les plaques de bronze narratives couvrant les murs du palais évoquaient la prospérité de la cité-Etat par des scénettes associant, entre autres, le poisson silure, avatar de l’Oba, aux colons Portugais, avec lesquels le royaume commerçait depuis le XVe siècle.