Grande coupe à pied

Grande coupe à pied

Cette grande coupe, avec son élégant décor appliqué et incisé, est l’œuvre de potières du Marom. Christine Preuss a relevé un exemplaire similaire au musée de l’Homme (actuellement musée du quai Branly), et l’a identifié comme un récipient destiné à contenir de l’huile de palme, que les femmes recevaient après avoir accouché [1]. Cette coupe est parvenue à Paris avec la collection Henri Labouret en 1934 (34.171.171).

[1Preuss 1997, p. 292, 314.