Bouteilles

Bouteilles

Ces trois bouteilles, présumées d’origine sengele, de la région du lac Mai-Ndombe, sont en de nombreux points comparables à celles qui étaient produites par les Teke et les Buma de la région du Pool Malebo, avec lesquels ils devaient être liés par des rapports commerciaux. La bouteille au goulot bifide (au centre) paraît la plus caractéristique de la région de Mai-Ndombe par la forme, mais plus proche des Teke et des Buma par son argile claire et les incrustations de pigments rouges dans les motifs décoratifs géométriques et imitant des cauris. Des trois techniques de base pour la réalisation des terres cuites, le moulage, le modelage (avec des colombins principalement) et le tournage, les Teke et les Buma semblaient favoriser le moulage pour la réalisation des bouteilles élancées : « On en trouve une première modalité chez les Babuma (Stanley-Pool). Ils pétrissent une boulette d’argile qu’ils aplatissent en une plaque régulière et de l’épaisseur voulue. Cette plaque est alors appliquée sur une sorte de moule creux et méticuleusement tassée sur toute la surface de ce moule ; en la faisant ensuite basculer avec précaution, on parvient à la détacher et à obtenir ainsi un fragment de poterie, de forme arrondie. On confectionne ensuite successivement les autres sections, puis on les ajuste les unes aux autres en dissimulant très adroitement les soudures à l’aide de barbotine. On réussit ainsi à former des vases d’une régularité et d’un galbe parfait » (s. n. 1907, p. 36).