Passe-guide fragmentaire

Passe-guide fragmentaire

Le passe-guides de la collection Barbier-Mueller proviendrait de Khafadjé, petit centre
urbain de la vallée de la Diyala, région située dans la partie nord de la Mésopotamie
mais partageant les traits culturels de la civilisation sumérienne. Malgré le caractère
délicat de sa constitution, expliquant sans doute son caractère fragmentaire actuel, ce
passe-guides a dû remplir sa fonction comme élément de harnachement d’un attelage
de char.

Les deux anneaux ne sont pas joints comme ceux des passe-guides retrouvés
sur les sites archéologiques d’Ur et de Kish, mais séparés, tenus par une figure
masculine debout les bras écartés. La finesse de la taille du personnage, soulignée par
une ceinture double, contraste avec ses épaules carrées, le haut du corps formant
comme un cône inversé s’apparentant à la stylisation anguleuse caractéristique du
Dynastique archaïque II.

Le personnage peut être identifié au « héros nu », maître des animaux symbolisés par les
anneaux du passe-guides, dont la représentation évoque le héros nu et barbu tenant dans chacune de ses mains un poteau ansé, ornant une coquille retrouvée à Tello, conservée
au musée du Louvre [1].

Publ. : Nardin 2007.

[1Parrot 1948, p. 114, fig. 27-I, Louvre, inv. AO 329. Cette comparaison a été suggérée par le professeur
Pierre Amiet.