Appliques en forme de panthère enroulée

Appliques en forme de panthère enroulée

Coulées à partir d’un même moule avant d’être reprises au poinçon, les appliques de
bronze ont la forme de félins enroulés vers la droite. Elles sont dotées à l’arrière de deux
anneaux de fixation.

Leur nombre pair suggère une disposition symétrique, leurs
dimensions réduites qu’elles pouvaient orner un harnais de tête. Elles font écho à deux des
pièces les plus remarquables de l’art des steppes : la célèbre plaque d’or à la panthère
enroulée de la collection sibérienne de Pierre le Grand, qui, offerte au tsar en janvier 1716,
a marqué le resurgissement de l’art des steppes [1], et la grande plaque en bronze d’Arjan 1
qui en a renouvelé l’approche.
Elles évoquent également de près les animaux en boule qui
constituent la queue et l’extrémité des pattes de la panthère de Kelermès [2].

L’animal, dont l’échine s’incurve en un cercle presque parfait, a la queue qui effleure la
tête et des pattes griffues qui semblent battre l’air. Le modelé est peu marqué. Traitées de
façon plus graphique que plastique, l’épaule et la cuisse sont soulignées de cercles
concentriques. Mais la caractéristique la plus remarquable est la façon dont, au bout de la
courbe amincie du cou, la tête aux yeux et aux narines indiquées par des creux est vue
comme de face, ou plutôt de dessus, gueule coupée au carré au ras du nez.
Ces plaques proviennent-elles, comme on l’a suggéré, du nord de la Chine ?

Un autre
parallèle, pourtant, pourrait aussi bien nous entraîner vers l’ouest. Celui de six appliques rondes en or d’un diamètre de 1,9 centimètres provenant d’une tombe d’Olbia très
précisément datée du dernier quart du Ve siècle avant J.-C. [3], qui montrent une panthère
enroulée vers la gauche, la tête vue de dessus dans une attitude très proche.

Publ. : E. Bunker, « Les ornements de la région Beifang : de véritables documents
historiques », dans Arts & Cultures 2006, Genève, 2005, fig. 14, p. 100.

[1Schiltz 1991, p. 13 sq.

[2Ibid., fig.63.

[3Skudnova 1988, n°160, fig. p. 107.