Statue féminine assise

Statue féminine assise

Certains critères d’ordre stylistique et iconographique permettent de définir une statuaire, originaire des environs de la ville de Katsina. Cet ensemble homogène est constitué de têtes isolées et, dans une moindre mesure, de statues complètes. Cette statue, en très bon état de conservation, est à ce jour l’une des plus grandes connues. Elle figure un personnage féminin figé dans une position caractéristique de la statuaire Katsina : assis, les mains sur les genoux tandis que les pieds reposent sur le bord de l’assise formée d’un cylindre creux dans le prolongement du corps, qui permettait, autrefois peut-être, de ficher la statue dans le sol. La parure sobre, composée d’un simple collier et de bracelets, les cheveux coupés ras sont également typiques de ces sculptures. D’un point de vue formel, les volumes sont schématiques et sommaires, sans recherche de réalisme : jambes très courtes, bras allongés au modelé « mou », cou massif confèrent un hiératisme certain à la figure. Les visages font généralement l’objet d’une plus grande attention de la part des sculpteurs bien qu’ils soient toujours façonnés de la même manière. Les yeux clos et la bouche proéminente traduisent alors une expression à la fois boudeuse et sereine. L’existence de statues d’hommes et de femmes d’une très grande proximité iconographique et stylistique pourrait accréditer l’idée que ces sculptures étaient présentées en couple et peut-être destinées à un usage funéraire ou un culte aux ancêtres.