Récipient rituel orné de figures en ronde-bosse

Récipient rituel orné de figures en ronde-bosse

Rarement le thème de la femme associée au récipient a été rendu avec autant d’énergie et d’exubérance que dans ce pot figuratif. Assise bien en vue au sommet du couvercle, une femme semble surveiller tout un groupe de personnages qui s’affairent au-dessous d’elle. Il y a là une femme au dernier stade de la grossesse, soutenue de chaque côté par deux autres compagnes, ce qui suggère l’image d’une parturiente. D’autres sont représentées dans des activités et des postures diverses sur le pourtour du récipient, dont une qui tient un objet et paraît participer à une cérémonie, et une mère qui porte un enfant. Un serpent ondule autour de l’épaule du récipient, sa tête apparaissant juste au-dessus de la femme qui semble sur le point d’accoucher. Il sert de liaison entre les diverses scènes, tout en attestant l’importance du reptile (notamment du python) comme référence à la continuité de la vie au travers des générations. Toutes les figures sont soigneusement rendues (comme en témoignent les différentes coiffures par exemple), chaque motif reflétant la méticulosité de la potière et sa profonde connaissance des événements liés à la naissance et à l’éducation des enfants. À certains égards, ce récipient peut également évoquer les craintes de la sorcellerie.

Litt. : C. F. Sargent, « Born to Die : Witchcraft and Infanticide in Bariba Culture », dans Ethnology, vol. 27, no1, 1988, p. 71-95.