Pot à long col

Pot à long col

Dans les années 1950, Szumowski a découvert des récipients tels que ce pot rond doté d’un long col ondulant et d’une lèvre évasée, dans des pseudo-tumuli sur les sites de Bankoni et Moribabougou. L’ornementation de l’épaule est semblable à celle découverte sur le pot à tête d’oiseau de la collection portant le numéro d’inventaire 1004-161 (cat. 24 p. 40 du catalogue Terres cuites africaines, un Héritage millénaire) , également censé provenir de cette région. Ces deux pots présentent une bande bien définie décorée à la roulette, recouverte d’un motif plus large : dans le cas de ce récipient, des arcs allongés, et dans celui du pot à tête d’oiseau, de puissantes diagonales. L’usage que l’on faisait de ce genre de bouteilles reste un mystère, mais le fait que des exemplaires similaires aient été mis au jour dans des pseudo-tumuli par Szumowski suggère que là encore, ce récipient a pu servir à des fins rituelles.