Tabouret rituel à quatre paires de personnages ancestraux

Tabouret rituel à quatre paires de personnages ancestraux

Ce tabouret est composé de deux disques reliés par un montant central et de quatre paires de nommo aux bras levés. Le disque supérieur, ou plateau, représente les cieux et par extension Amma, la force suprême de création qui est de genre masculin. Le disque inférieur représente la terre qui, elle, est de genre féminin. Les quatre couples de nommo sont placés aux quatre points cardinaux à la circonférence du tabouret, leurs bras levés et leurs jambes reliant les cieux à la terre. Les huit nommo sont les enfants d’Amma et ont pour mère la terre, tel est le symbole qui se dégage de cette sculpture.

Deux rangées de zigzags incisés sur les bords de chaque disque symbolisent Lébé, le premier homme, descendant du huitième nommo. Lébé fut le premier chef spirituel dogon, ou hogon, à avoir été transformé en nommo à sa mort. Dans sa tombe, il se métamorphosa ensuite en serpent, et conduisit les Dogon de Mandé vers leur terre actuelle. Les motifs en zigzags ou en arêtes de poisson sur les rebords des disques du tabouret symbolisent la migration sinueuse de Lébé depuis Mandé.

Ces modèles de tabourets sont réservés aux hogon, chefs spirituels dogon. Ils intègrent des symboles forts, évoquant la relation de l’être tout puissant avec les hommes et la terre, menant à la création des huit premiers nommo. Ils représentent également le premier homme et premier hogon, Lébé, son origine du huitième nommo, sa métamorphose en serpent et son rôle lorsqu’il a mené les Dogon à leur terre actuelle. Ces tabourets rappellent aussi aux Dogon leurs ancêtres nommo et, à travers eux, leur propre descendance d’Amma et de la terre. Ils ne sont jamais considérés comme des objets utilitaires, malgré leur structure, mais plutôt comme des symboles de pouvoir mettant en avant le savoir, la sagesse et l’autorité des hogon.

Note de l’éditeur : George Bonani de l’École polytechnique fédérale de Zurich attribue à ce tabouret un âge calibré entre 1667 et 1789 avant J.-C., avec une probabilité de 50,8 %.