Manche de chasse-mouches

Manche de chasse-mouches

Au Bénin, la hiérarchie des matériaux réserve les insignes en ivoire, en corail et en laiton à l’usage exclusif de l’oba (le roi) et des personnes autorisées par ce dernier. Cet objet représente l’oba dans son incarnation d’Olokun, dieu de la mer à visage blanc et maître des richesses d’origine étrangère.

Selon la légende, l’oba affronta Olokun sur la plage et, victorieux, le dépouilla de ses bijoux en perles de corail, qu’il porta ensuite lors des grandes cérémonies du palais. Le manche présente plusieurs motifs royaux, tels les chaînons sur lesquels se tient la
figure, mais celle-ci devait être tenue à l’envers, ce qui explique que le visage de l’oba soit partiellement effacé par l’usure et ait acquis une riche patine dorée, due en partie à l’application d’huile de palme. La poitrine du personnage est ornée d’une perle en losange, en réalité en cornaline, que seul l’oba est autorisé à porter.

Un autre motif intéressant est l’allusion, tout en bas, aux mâchoires ouvertes d’un crocodile. Cette créature, associée à Olokun et connue sous le nom de « policier des eaux », est un autre symbole du pouvoir royal.